Accueil IRPALL > Les Axes de l'IRPALL > Axe 3 > Livres hispaniques à Toulouse

Programme "Livres hispaniques à Toulouse à la fin du XVème siècle : réseaux, circulation, influences"

Responsable : Amaia ARIZALETA



L’objectif du programme « Livres hispaniques à Toulouse » était de mettre en lumière une parcelle du patrimoine local toulousain, par le biais d’une recherche qui expliquerait l’impression toulousaine d’incunables en langue espagnole, dans ses dimensions littéraires, linguistiques, historiques, géographiques et iconographiques. Les premiers livres imprimés dans la Toulouse de la deuxième moitié du XVème, marquée par ses échanges avec l’Espagne du Nord, sont le parfait témoignage d’une dynamique sociale, économique et culturelle qui constitue les prémices de la modernité. Trois journées d’études se sont tenues, avec publication des actes. Une première a proposé un état de la question, un inventaire précis des livres issus des presses toulousaines durant la période de référence et problématisé l’objet d’étude. Une deuxième étape, en 2011, a fait le point sur ce que l’on savait déjà sur Johan Parix, le plus célèbre des imprimeurs. Ont notamment retenu l’attention les motifs du départ de Parix d’Espagne et de son installation à Toulouse, l’examen de son ‘carnet d’adresses’ et de ses choix éditoriaux. Et le rôle d’Étienne Clébat, moins connu, a été démontré par la Conservatrice de la Bibliothèque de Toulouse, qui a mis en rapport des éléments typographiques et iconographiques jusqu’ici ignorés des spécialistes. La troisième et dernière étape a été consacrée à Henri Mayer sur lequel des informations nouvelles ont été présentées, relatives à sa publication de traités de démonologie et d’encyclopédies, et à son traducteur, Vicente de Burgos, probablement lié à l’élite des marchands espagnols installés à Toulouse. L’action des imprimeurs allemands était donc en synergie avec le groupe d’Espagnols lettrés qui ambitionnaient de créer un lieu culturel hispanique à Toulouse. Outre les avancées concrètes que ce programme a permis (importance quantitative de la production toulousaine dans la configuration du livre espagnol ; renouvellement des profils biographiques de Johan Parix, Henri Mayer et d’Étienne Clébat ; démonstration de leur implication dans la vie économique toulousaine ; étude littéraire des textes issus de leurs presses), un atout a été l’implantation d’un réseau de recherche avec les universités de Zaragoza, Barcelona, Gerona, Santiago de Compostela, Autónoma et Complutense de Madrid et Köln ; et des liens ont été établis avec la Bibliothèque de Toulouse.

Parmi les retombées, on note l’élaboration d’une thèse, la constitution d’une Bibliotheca Tholosana Hispanica, bibliothèque numérique qui proposera les versions numérisées des livres hispaniques, avec des fiches de présentation et des études spécialisées (cf. http://rosalis.bibliotheque.toulouse.fr/), et la constitution, en partenariat avec l’université de Zaragoza, de la base de données Comedic, sur les livres imprimés en espagnol avant 1600, « Reescrituras y relecturas: hacia un catalogo de obras medievales impresas en castellano hasta 1600 », financée par le Ministerio de Economía y Competitividad.



Affiche Henri Mayer Axe 3 Livres hispaniques à Toulouse à la fin du XVème siècle : réseaux, circulation, influences


 

Université Toulouse - Jean Jaurès  
Maison de la recherche D147
5 allées Antonio Machado
31058 Toulouse Cedex
Plan d'accès

Contact
irpall@univ.tlse2.fr

Conception graphique et entretien du site :
Christine Calvet & Danièle Morkos

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page