• Journées d'études,
  • Recherche,

Cavalleria Rusticana - Paillasse : vérisme et naturalisme

Publié le 30 mai 2019 Mis à jour le 30 mai 2019
le 19 mars 2014
De 9h00 à 17h00
Théâtre du Capitole, salle du Grand Foyer.

8ème journée d'étude en partenariat avec le Théâtre du Capitole.

Désormais figés en un assortiment qui n’était point prévu à l’origine, Cavalleria rusticana et Pagliacci ont été consacrés par la postérité comme les jalons incontestables du verismo à l’opéra. Toutefois, une étiquette ne suffit pas à définir un courant esthétique, d’autant qu’une tension peut naître entre le discours théorique et ses créations. Il faut y ajouter les glissements inévitables opérés par une esthétique d’origine littéraire, qui plus est française, importée en Italie puis élargie à l’opéra. Une telle mobilité trouble les lignes. Du naturalisme français au verismo littéraire, un nouveau champ d’inspiration s’ouvre au monde de l’opéra, non sans créer d’étonnants paradoxes. Si l’immersion dans l’univers populaire est une tendance bien implantée en Europe depuis le début du XIXe siècle, les orientations esthétiques du naturalisme peuvent entrer en conflit avec l’essence lyrique de l’opéra. Comment mettre en effet en relation la distance analytique de l’écrivain vériste avec l’expression vocale amplifiée d’une émotion lyrique ? Ces sanglots et ces cris qui désormais brisent le chant vériste superlatif sont-ils à la mesure de l’écriture naturaliste ? La vaillance d’un ténor est-elle une proposition pertinente pour représenter un paysan de campagne italienne ?

 

La Journée d’étude rappellera l’importance du mouvement littéraire vériste et naturaliste, italien et français, pour mieux cerner les prises en charge et les ambiguïtés laissées par les librettistes et les compositeurs d’opéra.

Partenaires :
Théâtre du Capitole 
www.theatreducapitole.fr