• Journées d'études,
  • Recherche,

Candide : monuments littéraires et spectacles musicaux.

Publié le 8 juillet 2019 Mis à jour le 8 juillet 2019
le 13 décembre 2016
De 9h00 à 17h00
Théâtre du Capitole, salle du Grand Foyer.

16ème journée d'étude organisée en partenariat avec le Théâtre du Capitole.

La seconde moitié du XXe siècle voit la production de spectacles lyriques en grande partie se populariser. Si les opérettes, purs produits bourgeois légers du XIXe siècle, tirent leurs derniers feux, elles le réalisent à grand renfort de spectaculaire. C’est la grande période des spectacles mis en musique par Francis Lopez et Vincent Scotto, produits au Théâtre du Châtelet par Maurice Lehmann et portés par Luis Mariano, Georges Guétary, Bourvil... Si des sujets d’un quotidien rêvé remportent de gros succès (La Route fleurie, La Belle de Cadix...), ils cohabitent avec des spectacles historiques où l’évocation de grandes figures poursuit les stratégies dramatiques des opéras de l’ère romantique (l’impératrice Eugénie dans Violettes impériales, Francisco Goya dans Le Prince de Madrid, Marco Polo dans La Toison d’or...). C’est du côté de la comédie musicale anglo-saxonne que l’adaptation de monuments littéraires se montrera encore plus hardie. Pour certains de ces monuments, leur adaptation cinématographique en avaient révélé toutes les difficultés, mais les producteurs de musicals n’ont guère eu froid aux yeux dans leurs choix : Don Quichotte, Les Misérables, Notre-Dame de Paris, Pygmalion, David Copperfield... Le succès d’un spectacle populaire, souvent nécessaire du seul point de vue économique, est-il garanti par le choix d’un monument littéraire ? Faut-il pour cela passer outre les énormes difficultés d’adaptation qui peuvent toucher à la défiguration de l’original ? Et l’exigence d’authenticité et de respect de l’œuvre originale n’est-elle pas après tout un faux problème, si l’essentiel est de proposer un bon spectacle au public ?

 

Les chercheurs réunis par l’Institut IRPALL à l’occasion de cette journée d’étude organisée en collaboration avec le Théâtre du Capitole se pencheront sur les difficultés, les défis, les attentes et le clientélisme qui contraignent l’adaptation de ces monuments littéraires en spectacle de divertissement.

Partenaires :
Théâtre du Capitole 
www.theatreducapitole.fr