Ciné-concert - La passion de Jeanne d'Arc

Publié le 18 août 2019 Mis à jour le 6 septembre 2019
le 9 mars 2016
20h30
Cinémathèque de Toulouse

Film muet dans le cadre du programme « Cinémusique »

La passion de Jeanne d'Arc de Carl Theodor Dreyer

1928. France. 81 min. Noir & Blanc. Numérique DCP. Muet. Version restaurée par Gaumont.

Avec Renée Falconetti, Eugène Silvain, Maurice Schutz

 

En 1431, Jeanne est conduite enchaînée, dans le château de Rouen, devant un tribunal ecclésiastique au service de l'occupant anglais. Elle fait front contre les outrages avec une humilité désarmante. Jugée hérétique, elle est condamnée et brûlée vive sur le bûcher, au milieu d'une foule déchaînée…
Éblouissante mise en scène où la caméra scrute les visages, les regards, sans se soucier du décor environnant. Dreyer multiplie les gros plans de Renée Falconetti, l’une des plus bouleversantes Jeanne d’Arc de l’histoire du cinéma, et signe un film quasi-expérimental, baigné dans la blancheur de l’image et un rythme hypnotique. Plus qu’un film, une méditation.
 
« Si Dreyer est l’égal des plus grands par le langage, il est supérieur aux plus grands par son propos. Et s’il est vain et probablement impossible de choisir le second chefd’oeuvre du cinéma, il est aussi impossible d’hésiter en ce qui concerne le premier. La Passion de Jeanne d'Arc est le plus beau film du monde. » Chris Marker

Piano :
Michel Lehmann