• Journées d'études,
  • Recherche,

Verdi et Wagner - 1850 : des révolutions en marche ?

Publié le 30 mai 2019 Mis à jour le 6 juin 2019
le 10 février 2012
De 9h00 à 17h00
Théâtre du Capitole, salle du Grand Foyer.

3ème journée d'étude en partenariat avec le Théâtre du Capitole

Verdi et Wagner ont toujours affiché l’intention d’engager un processus de révolution au sein de l’opéra, révolution aussi bien idéologique qu’esthétique. Tannhäuser (1845) et Il trovatore (1853), à l’affiche de la présente saison du Théâtre du Capitole, marquent chacun une étape importante dans les parcours individuels de ces deux compositeurs romantiques. Cette journée d’études réunira dans le foyer du théâtre des spécialistes qui analyseront les motivations, les objectifs et les réels succès de cette entreprise révolutionnaire. Dans quelle mesure les œuvres ont été à la hauteur de leurs intentions initiales ? Verdi réclamait de son librettiste des « formes nouvelles » pour son opéra ; le résultat semble engoncé dans la convention. Tannhäuser a été amené très tôt à jouer le rôle de porte-parole de l’idéal wagnérien ; l’ouvrage fut remanié à plusieurs reprises. Autre point convergent, les deux opéras partagent des sources d’origine médiévale. Au-delà d’un effet de mode romantique, les chercheurs invités tenteront de comprendre les raisons de la résurgence d’un Moyen-âge au service d’une démarche révolutionnaire.
Partenaires :
Théâtre du Capitole 
www.theatreducapitole.fr